Les concerts de la saison 2018

Programme détaillé

Mardi 24 juillet

Foyer Culturel L’Argentière-la Bessée, 20h30

 

JAZZ : SHOESINNERS BAND

Alice MARTINEZ, chant

Ezequiel CELADA, saxophones et clarinette

Sylvain AVAZERI, trompette et trombone

Gabriel MANZANEQUE, guitare et banjo

Olivier LALAUZE, contrebasse

Stéphane RICHARD, batterie

 

 L’orchestre des Shoeshiners nait de la volonté de la jeune génération du jazz de renouer avec les racines de cette musique et ses liens viscéraux avec la danse. Cette danse, c’est le lindy hop, qu’on dansait au Savoy Ballroom et dans les rues d’Harlem. La musique c’est du swing, celui de Count Basie, de Jimmie Lunceford, de Chick Webb… Celui qui vous met irrésistiblement le sourire aux lèvres et la joie au coeur ! Dynamique et enjoué, cet orchestre ne peut vous donner qu’une envie : vous lever de vos sièges !

 

Jeudi 26 Juillet

Eglise Saint Laurent Les Vigneaux, 20h30

 

BAROQUE : ENSEMBLE LES TIMBRES & HARMONIA LENIS

Maïté LARBURU, violon

Myriam RIGNOL, viole de gambe

Julien WOLFS, clavecin et orgue

Kenichi MIZUUCHI, flûte à bec

 

Trio de solistes dont l’entente musicale et humaine crée un son unique, l’ensemble Les Timbres est le fruit d’une amitié profonde qui se compléta avec les années d’une forte complicité artistique. Il a été fondé en 2007 par trois musiciens aux parcours variés. Leurs enregistrements sont unanimement salués par le public et la critique spécialisée : « Un travail d’orfèvre sensible et illuminé par l’intelligence. Les Timbres nous livrent une éblouissante leçon de musique de chambre »  DIAPASON (Pièces de Clavecin en Concerts de Jean-Philippe Rameau, 2014, Diapason d’Or; La Suave Melodia, 2015, 5 Diapasons; Les Concerts Royaux de François Couperin – à paraître en avril 2018). Musiques en Ecrins les accueille pour la troisième fois, en compagnie du flûtiste Kenichi Mizuuchi (souvenons-nous de leur dernier concert aux Vigneaux en 2016 !), mais cette fois-ci dans une formule qui va solliciter la participation du public : un tournoi musical entre compositeurs baroques ! Quel passionnant suspense !

 

Dimanche 29 juillet

Vallouise-Pelvoux, Salle Bonvoisin, 20h30

 

CREATION : L’ILE PARADIS QU’ON NE DOIT PAS DIRE

Henry BAUCHAU, textes

Pierre-Adrien CHARPY, musique

Isabelle FRANCAIX, vidéo

Vincent BOUCHOT, récitant

Raphaële KENNEDY, soprano

 

(Partenariat avec LEREV ; co-production Musicatreize et Festival de la Correspondance de Grignan)

Entre les êtres de fiction et la réalité quotidienne, Henry Bauchau écrit son journal intime qu’il destine à la publication et poursuit de riches correspondances avec ses proches. Il s’écrit à lui-même, débroussaille son territoire intérieur, en ausculte les fractures, cherche la vie profonde… et destine à ses lecteurs ses réflexions intimes. À partir de certaines lettres, de ses journaux rédigés pendant la gestation puis l’écriture du roman L’enfant bleu (Actes Sud, 2004), ce spectacle de 50 minutes découvre les correspondances entre ce qu’on ne sait pas, ne doit pas dire, vit, rêve ou crée peut-être… dans les déchirures de l’existence banalisée. Dans l’écho mystérieux des images et des sons, là où les mots (s’)échappent. Tout s’entrelace sur scène : la vidéo, plus qu’une projection illustrative, fait partie de la scénographie, tout comme la musique et les textes forment une partition sonore, un récit scénique et théâtral.

 

Mardi 31 juillet

Eglise Saint Etienne, Vallouise-Pelvoux, 20h30

 

MUSIQUE DE CHAMBRE 

QUATUOR DEBUSSY

Christophe COLLETTE et Marc VIEILLEFON, violons
Vincent DEPRECK, alto
Cédric CONCHON, violoncelle

 

Claude DEBUSSY (1862-1918) :

La Fille aux cheveux de lins
Hommage à S. Pickwick Esq. P.P.M.P.C.
Des pas sur la neige
Minstrels

Quatuor en sol mineur

Animé et très décidé ; Assez vif et bien rythmé ; Andantino, doucement expressif ; Très modéré - Très mouvementé

-
Franz SCHUBERT (1797-1828) : Quatuor n°14 "la jeune fille et la mort"

Allegro; Andante con moto; Scherzo: Allegro – Trio; Presto - Prestissimo

 

 

Premier Grand Prix du concours international de quatuor à cordes d’Évian 1993, Victoire de la musique 1996 (« meilleure formation de musique de chambre »), le Quatuor Debussy jouit d’une reconnaissance professionnelle incontestable. Voilà plus de vingt-cinq ans que le Quatuor partage avec les publics du monde entier ses interprétations musicales sur les scènes les plus prestigieuses : Japon, Chine, États-Unis, Canada, Australie, Russie… Ses tournées régulières lui ont permis de se faire un nom sur tous les continents. Parmi les valeurs et engagements du Quatuor Debussy, on retrouve la curiosité, la surprise, le renouvellement, la découverte et le partage. En créant des passerelles avec différents domaines artistiques comme la danse (Maguy Marin, Anne Teresa De Keersmaeker, Wayne Mac Gregor, Mourad Merzouki…), le théâtre (Philippe Delaigue, Richard Brunel, Jean Lacornerie…) ou encore les musiques actuelles (Yael Naim, Gabriel Kahane, Robert le Magnifique, Franck Tortiller…) et le cirque (Cie Circa), le Quatuor Debussy défend la vision d’une musique « classique » ouverte, vivante et créative. Nous les applaudirons ce soir dans des transcriptions de préludes de Debussy et dans son fameux quatuor  !

Jeudi 2 août

Eglise Saint-Etienne,Vallouise-Pelvoux, 20h30

 

BAROQUE : LES MUSICIENS DU LOUVRE, Anthéa PICHANICK, alto

Thibault NOALLY, direction musicale

Johann Christoph BACH (1642-1703): Cantate « Ach dass ich Wasser genug hätte »

Johann Sebastian BACH (1685-1750): Cantate Wahrlich, wahrlich, ich sage euch, BWV 86 : aria « Ich will doch wohl Rosen brechen  »

Johann Bernhard Bach (1676-1749): Ouverture de la suite n°1 en sol mineur

J. S. BACH : Cantate Widerstehe dich der Sünde BWV 54, version transposée

Johann Adolph HASSE (1699-1783): Sinfonia op 6 n° 5 en sol mineur

J. S. BACH : Cantate Geist und Seele wird verwirret BWV 35 : aria « Gott hat alles wohlgemacht »
Concerto pour violon en la mineur BWV 1041
Cantate Vergnügte Ruh, beliebte Seelenlust BWV 170

 

 

Fondés en 1982 par Marc Minkowski, Les Musiciens du Louvre font revivre les répertoires baroque, classique et romantique sur instruments d’époque. Depuis trente ans, l’Orchestre s’est fait remarquer pour sa relecture des œuvres de Händel, Purcell et Rameau, mais aussi de Haydn et de Mozart ou plus récemment, de Bach et de Schubert. Il est également reconnu pour son interprétation de la musique française du 19e siècle : Berlioz (Les Nuits dété, Harold en Italie), Bizet (L’Arlésienne), Massenet (Cendrillon)… Ce sont dix musiciens de cet orchestre basé à Grenoble que nous accueillons ce soir, accompagnés par la voix d’Anthéa Pichanick, alto, pour un programme autour des cantates de J.S. Bach, sous la direction, au violon, de Thibault Noally.

 

Vendredi 3 août

Eglise Saint Laurent La Roche de Rame, 16h30

 

MUSIQUE ET PATRIMOINE : Béatrice GUILLERMIN (harpe) et Jean-François SIMOINE (Flûte) + Isabelle RIVE conférencière

«DUO PIACEVOLE»

 

Johann Sebastian BACH (1685-1750) : Sonate BWV 1020 en sol mineur,

Claude DEBUSSY (1862-1918) : Suite bergamasque

Prélude, Menuet, Clair de Lune, Passepied

Béla BARTOK (1881-1945) : Danses Roumaines

 

 Rendez-vous à l’église Saint-Laurent de la Roche de Rame pour une visite de l’édifice avec les commentaires éclairés de la passionnante Isabelle Rive, puis une animation musicale avec deux magnifiques instrumentistes : la harpiste Béatrice Guillermin et le flûtiste Jean-François Simoine (le duo Placevole), deux artistes que nous avions applaudis en 2016 au sein du trio Nymphéa à l’église Sainte Marthe de Puy Saint Vincent.

Lundi 6 août

Puy Saint Vincent, 9h30

 

RANDONNEE MUSICALE :

QUATUOR CUBATAO (saxophones)

Photo Paul Billon-Grand
Photo Paul Billon-Grand

Mais qui est donc le quatuor Cubatao ? Quatre jeunes stéphanois interprètent au saxophone un répertoire allant du jazz classique aux musiques de films, en passant par les musiques du monde. Menant de front leurs activités professionnelles et la passion de la musique, ces quatre jeunes gens manient les saxophones soprano, alto, ténor et baryton avec plaisir pour diverses occasions. Ils étaient déjà venus et avaient régalé le public de randonneurs en 2016 au-dessus de Pelvoux (voir photo et vidéo), les revoici cette année dans les vallons de Puy Saint Vincent.

Mardi 7 août

Eglise Sainte Marthe, Puy Saint-Vincent, 20h30

 

MUSIQUE DE CHAMBRE :

Ensemble DES EQUILIBRES

Agnès PYKA, violon

Laurent WAGSCHAL, piano

Alain GENG, clarinette

Armance QUERO, violoncelle

 

Ludwig Van BEETHOVEN (1770-1827) : Trio clarinette, violoncelle et piano en si bémol majeur, op 11 (20’)

Allegro con brio, Adagio, Thème et variations (sur le thème de Pria ch'io l'impegno)

Olivier MESSIAEN (1908-1992) : Quatuor pour la fin du temps (49')

Liturgie de cristal, Vocalise pour l'Ange qui annonce la fin du temps, Abîme des oiseaux, Intermède, Louange à l'Éternité de Jésus, Danse de la fureur pour les sept trompettes, Fouillis d'arcs-en-ciel pour l'Ange qui annonce la fin du temps, Louange à l'Immortalité de Jésus

 

 

Créé en 2006 sous l’impulsion de la violoniste Agnès Pyka, l’Ensemble Des Équilibres réunit de façon continue des musiciens d’horizons différents. Variant ses effectifs en fonction des programmes, l’ensemble explore le répertoire du duo au sextuor, de la période classique à nos jours, avec une prédilection particulière pour les répertoires inédits. Ainsi le premier enregistrement de l’ensemble a présenté la première mondiale des deux quatuors du Hongrois Sandor Veress (label Hungaroton, 2011). Nous les entendrons ce soir dans une œuvre majeure du XXe siècle : le Quatuor pour la fin du temps d’Olivier Messiaen. De ce quatuor, nous ne connaissons que les deux mouvements lents en duo piano-violon et piano-violoncelle, joués plusieurs fois en bis depuis la fondation de Musiques en Ecrins et accueillis chaque fois avec émotion et enthousiasme par notre public : cette fois-ci, nous pourrons apprécier ce chef d’œuvre dans son entier et notamment les parties consacrées à la clarinette.

 

Jeudi 9 août

Eglise Saint-Etienne, Vallouise-Pelvoux, 20h30

 

DUO PIANOS : Jean-François ZYGEL et Hugues LECLERE

Photo RML Production
Photo RML Production

 « DEBUSSYMANIA » nouveau spectacle, œuvres de Debussy et improvisations.

 

Après l’énorme succès de “Bachmania”, Jean-François Zygel et Hugues Leclère s’associent de nouveau pour célébrer le centenaire de la disparition de Debussy. Dans ce “Debussymania”, c’est tout le génie du compositeur français qui éclate : splendeur de la mélodie pure (Deux arabesques, Clair de lune), imagination picturale (Jardins sous la pluie), humour caustique (La Plus que lente, Général Lavine-eccentric)... et surtout un éloge de la liberté, puisque Debussy est également l’un des précurseurs du jazz et de l’improvisation. Aux présentations pleines d’humour de Jean-François Zygel, succèdent d’abord en solo alternants, puis en duo (La Petite suite…), les interprétations et improvisations dont nos deux compères ont le secret ! Un régal assuré !

 

Dimanche 12 août

Foyer Culturel L’Argentière-la Bessée, 20h30

 

MUSIQUES DU MONDE : SIRBA OCTET

Photo Bernard Martinez
Photo Bernard Martinez