Les concerts 2021

Mardi 27 juillet 17h00, L'Argentière-la-Bessée, Église Saint-Apollinaire

MUSIQUES ET PATRIMOINE

 

Ensemble C barré, trio à cordes pincées

Eva DEBONNE, harpe

Thomas KECK, guitare

Vincent BEER-DEMANDER, mandoline

 Isabelle Rive, conférencière

 

L’Ensemble C barré est un ensemble instrumental de 12 musiciens dirigé par Sébastien Boin, basé à Marseille, est particulièrement attaché aux compositeurs issus du bassin méditerranéen. C’est dans sa version à trois instruments « à cordes pincées » que nous allons l’applaudir ce soir. Le programme a pour titre « Furia » et les compositeurs choisis sont tous espagnols (ou inspirés par le fandango), du XVe siècle à nos jours. Ce sera pour nous l’occasion d’entendre le timbre de la mandoline, grâce au talent de Vincent Beer-Demander.

 

Isabelle Rive sera présente pour nous parler de cette église Saint-Apollinaire classée Monument historique

TARIF B

Programme

"Furia"

 

Santiago de Murcia [1673-1739] : Fandango (arrt. Thomas Keck) | 6’

Manuel de Falla [1876-1946] : Danza de la Molinera - Fandango (arrt. Thomas Keck) | 4’

Domenico Scarlatti [1876-1946] : Sonata in re minore, K.89 | 8’

Mikel Urquiza [Espagne, 1988] : Elurretan | 2017 | 10’ CO-COMMANDE DU FESTIVAL MUSIQUE À LA FERME, DU FESTIVAL DE CHAILLOL ET DE L’ENSEMBLE C BARRÉ

Diego Ortiz [1510-1570] : 3 Recercadas sobre Tenores (arrt. Thomas Keck) | 6’

Isaac Albéniz [1860-1909] : Córdoba, Sevilla (arrt. Thomas Keck) | 11’

Maurice Ravel [1875-1937] : Alborada des Gracioso (arrt. Thomas Keck) | 8’

Luigi Boccherini [1743-1805] : Fandango (arrt. Thomas Keck) | 6’

 

 

Jeudi 29 Juillet, 18h00, Puy-Saint Vincent, Église Sainte-Marthe

MUSIQUE DE CHAMBRE

Quatuor Akilone

Michèle Pierre, violoncelle.

Lucie Mercat, Elise de bendelac, Emeline Concé, Tess Joly

 

Faire des choix en connaissance de cause, rendre ces partitions vivantes, comprendre leur essence et les incarner, tel est le pari du quatuor Akilone. La rencontre avec Hatto Beyerle, avec qui ces musiciennes continuent d’échanger, s’est révélée fondamentale et sa vision philosophique et rhétorique de la musique leur permet maintenant de grandir tout en s’interrogeant. D’éminents chambristes tels Vladimir Mendelssohn, Johannes Meissl, Xavier Gagnepain, Jean Sulem, Miguel Da Silva, le Quatuor Ebène et Mathieu Herzog les ont guidées et continuent de les soutenir. Le Quatuor Akilone est également membre de l’association Proquartet et bénéficie à ce titre d’une résidence au conservatoire du 15e arrondissement à Paris. Grâce à cette association, le quatuor a fait la rencontre de la compositrice chinoise Xu Yi, ouvrant la voie d’un riche échange autour de la création d’Aquilone Lontano qui leur est dédiée. La création mondiale de cette oeuvre, inspirée du son et du nom du quatuor, a eu lieu à la Philharmonie de Paris en février 2018.

 

Nos musiciennes ont fait appel à la violoncelliste Michèle Pierre pour interpréter le fameux Quintette à deux violoncelles de Franz Schubert.

 TARIF B

Programme

 

Xu Yi (1963), « Aquilone Lontano »

Franz Schubert (1797-1828), Quintette en ut mineur à 2 violoncelles D. 956

 

Dimanche 1er Août, 18h00, L'Argentière-la-Bessée, Foyer Culturel

MUSIQUE DU MONDE

Sirba Octet

 

Richard Schmoucler violon & directeur artistique

Laurent Manaud-Pallas Violon

Grégoire Vecchioni Alto

Claude Giron Violoncelle

Bernard Cazauran Contrebasse

Philippe Berrod Clarinette

Christophe Henry Piano

Iurie Morar Cymbalum

Cyrille Lehn Arrangeur

Alexei Birioukov Balalaïkiste, artiste invité

 

 « Sirbalalaïka »

Sirbalalaïka, nouveau programme pour le Sirba Octet et balalaïka, symbole musical de Russie. Dans Sirbalalaïka, le Sirba Octet choisit de rassembler les standards de la musique russe, tzigane et klezmer, et invite un balalaïkiste pour quelques titres indissociables de la culture populaire.

 

Mardi 3 août, 18h00, Église de Vallouise

MUSIQUE DE CHAMBRE

 

Pascal AMOYEL, piano

Emmanuelle BERTRAND, violoncelle

 

Nous connaissons bien la violoncelliste Emmanuelle Bertrand, qui est venue plusieurs fois à Musiques en Écrins (la dernière en 2019 avec le Stimmung Trio).  Elle vient de triompher avec son intégrale des suites pour violoncelle seul de J.S. Bach. Elle revient avec Pascal Amoyel pour ces chefs-d’œuvre de la musique de chambre. Au passage, nos deux musiciens réunis ce soir pourront fêter les 20 ans de leur duo, chose dont ils ont été privés en 2020  ! Ils nous offrent leur vision de deux chefs d’œuvre de la musique de chambre : la Sonate pour violoncelle et piano de Chopin et la 1e Sonate pour violoncelle et piano de Brahms.

TARIF A

« De cette rencontre peut naître ce qu’on appelle communément un moment de grâce. Chez Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel, cela prend des allures d’abandons et entraîne celui qui écoute hors de ses quatre murs. Le violoncelle vous saisit et parvient à suggérer ce que sans doute même le compositeur n’avait cherché à dire. Cela s’appelle l’identification et cela signe les plus grandes interprétations... »

Mathias Heizmann, ARTE

 

« Les deux interprètes trouvent une juste palpitation, structurent leur discours, opposant les larmes et l’extase, sans que l’urgence et les écueils techniques les perturbent. Clarté et grandeur de la phrase, force et influx des lignes : la lisibilité est admirable et les transitions sont bien senties. L’équilibre des parties ajoute aussi à la plénitude de l’ensemble. »

Sandrine Khoudja, CLASSICA

 

« Le violoncelle français a sa muse, elle s’appelle Emmanuelle Bertrand »

Diapason, décembre 2015.

 

Programme

 

Franz Liszt  (1811-1886) : 1ère Elégie pour violoncelle et piano

Lugubre Gondole pour violoncelle et piano

Frédéric Chopin (1810-1849) : Sonate Opus 65 pour violoncelle et piano

***

Johannes Brahms (1833-1897) : 1ère Sonate op.38 pour violoncelle et piano

2 Danses hongroises pour violoncelle et piano

 

Mercredi 4 août 18h00, Église de Vallouise

JEUNES SOLISTES

 

Mathis Cathignol

Kim Bernard

 

C’est une nouveauté 2021 : présenter de très jeunes musiciens encore en formation mais ayant déjà un pied dans leur future carrière de pianiste. C’est grâce à l’association « Piano Cantabile » qu’anime Bernard d’Ascoli (applaudi à Musiques en Ecrins en 2014) que nous pouvons rencontrer ces grands musiciens de demain.

 

Piano Cantabile est une association à but non lucratif fondée en 2001 à Aubagne en Provence. Bernard d’Ascoli, pianiste concertiste de renommée internationale (1er Prix du Concours de Barcelone, 3ème Prix du Concours de Leeds), et Eleanor Harris, pianiste et pédagogue britannique diplômée de la Royal Academy of Music, dirigent ce pôle d’excellence subventionné qui prépare au niveau supérieur de jeunes pianistes diplômés d’un cycle spécialisé de conservatoire. À travers une formation sur mesure, l’association entend répondre aux besoins et objectifs de chaque étudiant : programmes de concerts, préparation aux concours internationaux et aux diplômes de professeur de conservatoire, sous forme de cours réguliers ou de stages intensifs.

 

Depuis 2001, plus d’une centaine de jeunes talents ont suivi les cours d’interprétation et de perfectionnement instrumental dispensés par l’académie Piano Cantabile. Parmi eux, 49 ont intégré une école supérieure internationale, 15 ont obtenu un prix dans un concours international - dont 9 premiers prix - et 28 un diplôme d’État ou un Certificat d’aptitude.

 

« Aucun équivalent d’un tel niveau et d’une telle qualité n’existe à ce jour en France, et j’ai conscience de la chance qui a été la mienne »

Célimène Daudet, pianiste concertiste internationale

 

TARIF B

Programme

(sous réserve)

 

Mathis Cathignol :

Serge Rachmaninov (1873-1943) : Études-tableaux op 39

***

Kim Bernard :

Maurice Ravel (1875-1937) : le Tombeau de Couperin

 

Mathis Cathignol transcrit et joue Art Tatum...

Jeudi 5 Août, 18h00, Église de Vallouise

SPECTACLE MUSICAL

Pascal AMOYEL, piano

 "Looking for Beethoven"

 

Après « le pianiste aux 50 doigts », Pascal Amoyel nous revient pour son dernier spectacle qui rend hommage à Beethoven. Beethoven est sans doute le compositeur le plus joué au monde. Pourtant il reste l’un des plus mal connus. Ce spectacle révèle le visage de l’homme au-delà du mythe dans une enquête minutieuse et palpitante au cœur de ses 32 sonates pour piano. Ou comment, alors que la vie lui refusait la joie, il la créa lui-même dans sa musique pour en faire don à l’humanité...

Avec un engagement total, Pascal Amoyel nous raconte ce destin le plus tragique de l’histoire de la musique mais aussi la plus belle leçon d’humanité. Dans « Looking for Beethoven », assis au piano, il suit le fil de la vie de Ludwig depuis ses premiers troubles jusqu’à l’isolement le plus total. « Quelle humiliation lorsque quelqu’un près de moi entendait une flûte au loin et que je n’entendais rien , raconte Beethoven/Amoyel. … Comment aurait-il été possible que j’avoue alors la faiblesse d’un sens qui, chez moi, devait être poussé jusqu’à un degré de perfection plus grand que chez tous les autres ? » Heureusement pour nous, Ludwig ne renonce pas à communiquer avec le monde : il le fait à travers sa musique.

TARIF A

« Avec une sensibilité et un savoir-faire remarquables, Pascal Amoyel fait entendre les géniales sonates pour piano de Beethoven : Pathétique, la Clair de lune, Appasionata, etc. La ressemblance entre Pascal Amoyel et le fougueux Beethoven démultiplie la force de ce spectacle : leurs statures solides, leurs chevelures ondulantes, leur regards perçants. Les deux artistes sont en communion ! Et le public est pris aux tripes. Jamais la vie de Beethoven n’a paru si claire. Jamais sa musique si proche de nous ».

Séverine Garnier « Classique mais pas has been »

 

Mardi 10 août 18h00, Église de Vallouise

MUSIQUE ORCHESTRALE

 

Orchestre de Chambre de la Nouvelle Europe

X, violoncelle

Nicolas KRAUZE, direction

 

Après leur triomphe de l’édition 2019, L’Orchestre de Chambre Nouvelle Europe revient avec son chef Nicolas Krauze. Cet orchestre rassemble de jeunes solistes et chambristes européens résidant actuellement en France et qui partagent une approche musicale et une exigence technique exceptionnelles. L’orchestre a vocation à casser la barrière artistique souvent trop présente entre le tuttiste et le soliste, donnant la possibilité à ses jeunes musiciens de démarrer leur carrière de manière particulièrement complète en se produisant aux côtés de solistes renommés mais aussi régulièrement eux-mêmes en tant que solistes, accompagnés par l’orchestre. Créé en 2003 par Nicolas Krauze, cette formation originale à la frontière entre musique de chambre et orchestre s’est produite plus de 400 fois sur certaines des plus grandes scènes françaises, européennes ainsi qu’en Amérique latine. Des solistes internationaux s’y joignent régulièrement et certains des plus éminents représentants du monde musical lui apportent leur soutien artistique et humain.

 

Dans ce concert, Nicolas Krauze rendra hommage à Antonin Dvorak (180e anniversaire), avec la Sérénade pour cordes op 22 et le fameux Concerto pour violoncelle, ceval de bataille des grands violoncellistes.

TARIF A

 

Programme

 

Antonin Dvorak (1841-1904) : Concerto pour violoncelle en si mineur op. 104 (40’)

Antonin Dvorak : Sérénade pour cordes op. 22 (23')

 

 

Lundi 9 août, 9h30, Vallée de Champcella

Randonnée musicale

 

En cours de rédaction

Jeudi 12 août, 18h00, Puy-Saint-Vincent, Église Sainte-Marthe

RECITAL

 

Marie VERMEULIN, piano

 

Le festival 2021 se poursuit en beauté avec le récital de piano de Marie Vermeulin, qui vient pour la première fois à Musiques en Écrins. Elle nous présente des pièces du couple de grands compositeurs romantiques Clara et Robert Schumann. Le programme est celui de son dernier enregistrement qui a été très remarqué par les critiques :

 

"Il y a une poésie, une délicatesse, une tendresse dans la sonorité, en un mot la grâce, la grâce qui habite Marie Vermeulin d'un bout à l'autre de ce disque..."

Portraits de famille, France Musique, par Philippe Cassard, le 8 juin 2019

 

"Un regard délicat sur l’intérieur musical et émotionnel d’un couple passionné et unique. [...] Magnifiquement interprétée par Marie Vermeulin, cette pièce est une preuve d’amour presque secrète et un hommage à Robert [...] Hommage à Clara et Robert Schumann, ce disque est une porte discrètement entrouverte dans l’intimité d’une maison d’artistes. Marie Vermeulin en est le guide délicat et sensible."

Anne-Sandrine Di Girolamo, Gang Flow

 

"Toccatina enflammée, Notturno tendrement poétique, Ballade mélancoliquement rêveuse, Polonaise aussi spirituelle que conquérante, les Soirées Musicales de Marie Vermeulin s'imposent comme l'un des plus beaux moments de l'entière discographie clara-schumannienne. La musicalité de la pianiste française va encore droit au cœur dans son tête-à-tête avec Robert (désarmantes Scènes d'enfants n°1, 4, 7 et 10, éloquentes Scènes de la Forêt n°1, 3 et 9,  fascinant Oiseau prophète)".

Nicolas Derny, Diapason

 

"Autant à son aise dans le grand répertoire que dans la création contemporaine, Marie Vermeulin s'est imposée au fil des années comme une interprète à la curiosité continûment en éveil".

Magazine Pianiste, Numéro de septembre-octobre 2019

 

"Marie Vermeulin retrouve la complicité et l’entente du jeu dialogué entre Clara et Robert (…) L’acuité du propos, l’enivrement poétique, la courbure rythmique, cette passion qui coule comme une eau trépidante et nerveuse… s’entendent ici de l’une à l’autre créateur/trice (…) le piano est ce lieu des confessions et des conversations que Marie Vermeulin sait questionner et éclairer d’une vitalité personnelle, passionnante."

Classiquenews.com, par Alan Deags

 TARIF B

Programme

 

Robert Schumann (1810-1856) : Scènes d'enfants (17')

Clara Schumann (1819-1896) : Soirées musicales (23') ; Romance en la mineur (4')

Robert Schumann : Scènes de la forêt (20')

 

 

Lundi 16 août, 18h00, Église des Vigneaux

MUSIQUE BAROQUE

 

Ensemble Le Consort

Paul-Antoine Bénos-Djian, contre-ténor

Sophie de Bardonnèche, violon
Louise Pierrard, viole de gambe,

Justin Taylor, clavecin

« O Solitude »

 

Le Consort, ensemble de musique de chambre unique en son genre, réunit quatre jeunes musiciens qui interprètent avec enthousiasme, sincérité et modernité le répertoire de la sonate en trio. De Corelli à Vivaldi, de Purcell à Couperin, le dialogue entre les deux violons et la basse continue déploie une richesse de contrastes entre vocalité, sensualité et virtuosité. L'ensemble est auréolé par ses enregistrements :  un programme de cantates françaises, Venez chère ombre, paru en janvier 2019 chez Alpha Classics est unanimement salué par la critique (CHOC Classica, Choix de France Musique, Télérama, Libération, Figaro...). Leur dernier programme bénéficie d'une superbe critique sur Forumopera.com pour la création de "O Solitude" avec Paul-Antoine Bénos-Djian au festival de Royaumont 2020 (sans public):

 

"Les archets du Consort chantent aussi divinement que le contre-ténor ! Les caméras révèlent la connivence de ces jeunes musiciens hyper doués, l’éloquence des regards qui accompagne celle du geste, d’une technicité imparable, souple, inventif et follement expressif – écoutez ce rubato qui semble couler de source et s’impose avec la force de l’évidence. A dire vrai, rien d’étonnant, mais une confirmation magistrale, s’il en fallait une, pour ceux qui ont déjà entendu Le Consort et chérissent son album Dandrieu et Corelli, pétri d’intelligence et gorgé de lyrisme (Alpha Classics)."

 TARIF B

Programme

 

Henry Purcell (1659-1695), Ground pour clavecin

John Blow (1649-1708)Welcome ev’ry Guest

Henry Purcell, Fairest Isle

Nicola Matteis (1650-1714), Preludio, Allemanda

Henry PurcellMusic for a while

Nicola Matteis, Adagio, Scaramuccia

Henry Purcell, O solitude

Henry Purcell, Strike the viol

Tobias Hume (1560-1645), Pavane

Henry Purcell, Here the deities

John BlowAn Ode on the Death of Mr Henry Purcell

Nicola Matteis, Sarabanda amorosa

Folk song The Three Ravens