Programme détaillé 2017


Ce « programme détaillé » vous permet de connaître toutes les oeuvres jouées avec les mouvements qui les composent. Des liens sont établis avec les sites des musiciens afin de prendre connaissance de leur Curriculum Vitae et du déroulement de leur carrière artistique. Pour y accéder, cliquez sur les noms dans le texte de présentation. Vous pouvez accéder aussi à une séquence vidéo Youtube choisie pour être représentative de ce que nous entendrons le soir du concert.

Dimanche 16 Juillet

Église Saint-Étienne de Vallouise, 11h00, Animation de la messe

***

Église des Vigneaux, 17h00

Concert vocal spirituel

 

Atelier vocal Marcel Godard Lyon/Le Puy en Velay

Isabelle Baudrier, violoncelle

Direction : Emmanuel Magat

Autour de l’œuvre de Marcel Godard (1920-2007)

 

« Quand un texte, poétique et porteur de sens, est servi par une mélodie et une harmonie, tantôt simples et subtiles, tantôt audacieuses et fougueuses, tantôt pleines et abouties, chacun peut être touché au plus profond ».

 

TARIF B

Mardi 25 juillet

 

Foyer Culturel de L’Argentière, 20h30

Musique du Monde

World Kora Trio

 Eric Longsworth, violoncelle

Chérif Soumano, kora

David Mirandon, percussion

 

Dès la création du groupe, le parti pris de Eric Longsworth pour le World Kora Trio est de créer une musique qui ne soit ni Africaine, ni Européenne, ni Américaine, mais une musique qui constitue un métissage quelque part au milieu de ces continents. Grâce à une forte complicité et un goût de l'aventure partagé, ces trois musiciens nous amènent dans un voyage musical sans frontière, dans une "musique du monde" qui prend forme par une vraie rencontre de cultures. Avec le chant du violoncelle à l'archet qui se métamorphose en pulsations rythmées des doigts, et les envolées célestes de la kora mélangés au groove du djembe et autres percussions, le World Kora Trio nous offre une musique dansante et aux couleurs musicales très variées qui va droit au coeur.

 

TARIF A

Eric Longsworth et le World Kora Trio

Jeudi 27 juillet

 

Église Saint-Étienne de Vallouise, 20h30

Hommage à Monteverdi

 

Concerto Soave

 María Cristina Kiehr, soprano

Elena Spotti, harpe

Sylvie Moquet, viole de gambe

Jean-Marc Aymes, claviers et direction

 

« Il Pianto della Madonna »

 

Claudio Merulo (1533-1604) : Toccata, pour l’orgue

(Toccate d’intavolatura d’organo. Roma, 1604)

Claudio Monteverdi (1567-1643) : Venite et videte

(Motteti di diversi autori. Venezia, 1645)

 

Cantique des Cantiques

 

Claudio Monteverdi : O Quam Pulchra es

(Ghirlanda sacra. Venezia, 1625)

Giovanni Pierluigi da Palestrina (ca.1525-1594) : Pulchra es amica mea, passegiato per la viola

Giovanni Antonio Rigatti (1615-1649) : Quasi cedrus, Surge amica mea (Motetti … Venezia, 1643)

Girolamo Frescobaldi (1583-1643): Toccata, per l’arpa

Claudio Monteverdi : Ecce sacrum paratum convivium

(Ghirlanda Sacra. Venezia, 1625)

Tarquinio Merula (1594-1665): Capriccio cromatico

(Manoscritto. Berlin, Staatsbibliothek)

Claudio Monteverdi: Pianto della Madonna,

(Selva Morale, Venezia, 1640)

Giovanni Picchi (début XVIIème) : Toccata

Giovanni-Felice Sances (c.1600-1679) : Lettamini,

(Motetti a voce sola. Venezia, 1638)

 

***

 

Nous fêtons le 450e anniversaire de la naissance de Monteverdi en accueillant Concerto Soave pour ce programme consacré à l’inventeur de l’opéra. Nous y entendrons la soprano d’origine argentine Maria Cristina Kiehr, co-fondatrice avec Jean-Marc Aymes de la formation. Plus de cinq cents concerts à travers le monde, de Londres à Washington, de Jérusalem à Rome, de Vienne à Madrid ; des enregistrements prestigieux pour l’Empreinte Digitale, Harmonia Mundi, le Label Ambronay ou Zig-Zag Territoires consacrent « le statut hors normes de la soprano argentine comme diva baroque et la singulière maîtrise technique de Concerto Soave. » (Roger Tellart).

Extatiques, sensuelles, déchirantes, les pages sacrées du maestro di capella de San Marco sont une des plus impressionnantes expressions musicales de la spiritualité occidentale. La plupart des motets à voix seule de Monteverdi font partie de ses publications les plus tardives, comme la célèbre Selva morale e spirituale (Venise, 1640). Maître absolu de ce qu'il appelait lui-même la seconda prattica, le compositeur pouvait y faire montre de tout son savoir-faire acquis au fil des ans en matière d'écriture pour voix seule. Comme il avait porté le madrigal soliste à son parfait achèvement, Monteverdi réalisait l'accomplissement baroque de cette forme de musique religieuse héritée des premiers siècles de la polyphonie.

 

TARIF A

Maria Cristina Kiehr et Concerto Soave en répétition

 

Samedi 29 juillet

 

Église Sainte Marie-Madeleine des Prés, Puy-Saint-Vincent, 10h30

Musique et patrimoine

Trio baroque « les Cordes sensibles »

Isabelle Rive (conférencière)

 Corinne Bétirac, clavecin

Annick Lassalle, viole de gambe

Gaëlle Vitureau : chant et flûte

 

Marc-Antoine Charpentier (1643-1704) : motet Magdalena Lugens

André Campra (1660-1744) : motet O dulcis amor

 François Couperin (1668-1733) : concert Royal

 

Découvrir, comprendre et faire résonner des lieux emblématiques et intimistes du patrimoine haut-alpin avec Isabelle Rive, guide conférencière et le trio baroque « Les Cordes Sensibles ». Musiques en Écrins propose un nouveau format de manifestation culturelle en milieu de journée : la visite accompagnée et illustrée musicalement d’un élément du patrimoine des vallées du Pays des Ecrins. Nous commençons avec l’Eglise Sainte-Marie-Madeleine des Près, à Puy-Saint-Vincent : Isabelle Rive en rappellera l’histoire et le trio baroque « Les Cordes Sensibles » offrira un mini-concert de musique baroque française évoquant la figure de Madeleine.

 

TARIF B

 

Samedi 29 juillet

 

Salle Bonvoisin, Vallouise, 19h30

 Veillée musicale

Pascal Contet (accordéon)

« Concert commenté »

L’accordéon de Couperin à nos jours.

En partenariat avec l’association « Lectures et rencontres en Vallouise »

Pascal Contet s’est formé auprès des plus grands maîtres de l’accordéon de concert. Il suit des études musicales à Fribourg (Suisse), à la Musikhochschule de Hanovre, au Conservatoire Royal de Copenhague et à l’Akademie der Künste de Graz. Lauréat des fondations Cziffra (1983) et Menuhin (1986), il reçoit le Prix de la Fondation Bleustein–Blanchet pour la Vocation en 1989. En 2012, première pour l’accordéon, il est nommé aux Victoires de la Musique Classique (catégories « Soliste instrumental de l’année » et « Enregistrement de l’année »). Invité de prestigieux festivals et orchestres nationaux et internationaux, Pascal Contet se produit avec de grands interprètes et conduit en France et à l’étranger une brillante carrière d’interprète et de compositeur

 

« Rarement un artiste aura autant œuvré pour la reconnaissance de son instrument. Par son talent et sa curiosité artistique, Pascal Contet a su donner à l’accordéon les lettres de noblesse qui lui manquaient, en l’imposant dans des domaines aussi variés que la musique contemporaine, le jazz, et même le théâtre ». (France-Musique).

 

TARIF B

Pascal Contet se lâche sur son instrument...

Dimanche 30 juillet

 

Salle Bonvoisin Vallouise, 20h30

Musique et littérature

 

Marie-Christine Barrault (récitante)

Pascal Contet (accordéon)

Lectures de textes du « Vieil homme et la mer »

d’Ernest Hemingway

En partenariat avec l’association « Lectures et rencontres en Vallouise »

 

Le vieil homme et la mer, d’Ernest Hemingway (Prix Pulitzer 1953) demeure l’œuvre la plus célèbre de l’écrivain américain. Elle lui valut le Prix Nobel de Littérature en 1954 « pour le style puissant par lequel il maîtrise l’art de la narration ». Ecrit dans une langue épurée, ce court roman est une forme de poème épique. Il met en scène avec force le combat titanesque d’un vieux pêcheur solitaire qui incarne la dignité et le courage humain face aux forces de destruction aveugles de la nature. Il est devenu un classique de la littérature universelle, étudié dans le monde entier. Marie–Christine Barrault, actrice et comédienne de renom possède un talent tout particulier pour faire vivre et apprécier un texte littéraire. Elle est très sollicitée dans de nombreux théâtres et festivals. Un moment privilégié de littérature et d’émotion esthétique soutenu par le grand talent de Pascal Contet à l’accordéon de concert.

 

 

TARIF A

Lundi 31 juillet

 

Temple des Viollins, Freissinières, 16h30

Musique et patrimoine

 

Trio baroque « Les Cordes Sensibles »

Isabelle Rive

 

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) : Aria Öffne dich de la cantate BWV 61 ; sonate pour Flûte et clavecin obligé BWV 1020

 

Dietrich Buxtehude (1637-1707) : extaits de Menbra Jesu nostri

Samuel Capricornus (1628-1665) : motet Salve Jesu

 

Nous visiterons avec Isabelle Rive le Temple des Viollins à Freissinières où nous entendrons aussi, inteprétées par le trio Les Cordes Sensibles, des œuvres de musique baroque allemande luthérienne.

 

 

TARIF B

Mardi 1er août

 

Église Saint-Étienne de Vallouise, 20h30

Musique de chambre

Quatuor Voce

Sarah Dayan, violon

Lydia Shelley, violoncelle

Cécile Roubin,  violon

Guillaume Becker, alto

 

Leos Janacek (1854-1928) : Quatuor n°2 « Lettres intimes »

1 - Adagio con moto-Allegro

2 - Adagio-vivace

3 - Moderato-adagio-allegro

4 - Allegro-andante-adagio

Ludwig Van Beethoven (1770-1827) : Quatuor op. 59 n° 3

1 - Introduzione-andante con moto-allegro vivace

2 - Andante con moto quasi allegretto

3 - Menuetto-grazioso-trio

4 - Allegro molto

 

Nous sommes heureux d’accueillir pour la première fois le Quatuor Voce. En une décennie, le quatuor Voce s'est fait entendre sur les scènes du monde entier, seul ou aux côtés d'artistes d'exception comme Yuri Bashmet, Gary Hoffman, Nobuko Imai, Bertrand Chamayou, David Kadouch, Juliane Banse pour n’en citer que quelques-uns.

 

“…Il ne fait aucun doute que ce quatuor à cordes compte parmi les meilleurs ensembles au monde. » Reinhard Palmer - Süddeutsche Zeitung

.

« …Un des meilleurs quatuors à cordes francais entendus depuis longtemps (...) raffinement, caractère, écoute, complicité… » Tully Potter, The Strad.

 

 

TARIF A

Quatuor Voce : Lettres intimes de Janacek

Jeudi 3 août

 

Église Saint-Étienne de Vallouise, 20h30

Airs sacrés et lyriques

Pauline Courtin (soprano)

Anaït Serekian (piano)

Giulio Caccini (1551-1618) : Ave Maria

G. B. Pergolesi (1710-1736) : Vidit suum dulcem natum, (Stabat Mater)

J.S. Bach-Siloti : Prélude en si mineur BWV 855 (piano)

César Franck (1822-1890) : Panis angelicus

W.A. Mozart (1756-1981) : Fantaisie en ré mineur K 397 (piano)

Francis Poulenc (1899-1963) : Priez pour la Paix

Philippe Rombi (1968) : Ave Maria

***

Franz Liszt (1811-1886) : Enfant, si j'étais roi ; Pace non trovo

Piotr Illich Tchaikovsky (1840-1893) : Barcarolle (« Juin », les Saisons), (piano)

W.A. Mozart : "Crudele!... Ah! No, mio bene...Non mi dir...", (air de Donna Anna, Don Giovanni)

Serge Rachmaninov (1873-1943) : Élégie (piano)

Georges Bizet (1838-1875) : Je dis que rien ne m'épouvante, (air de Michaela, Carmen)

 

Pauline Courtin chante sur les grandes scènes nationales et internationales et les festivals: le Nozze di Figaro (Barberina), au Théâtre des Champs Elysées, au Barbican à Londres et à l’Opéra National de Paris, Arianne et Barbe Bleue à Amsterdam et a été invitée sur les festivals de Bonn, Bayreuth, Feldkirch, Saint-Céré et Antibes. Cette saison et dans le futur, La Vie Parisienne à Toulouse, Orphée aux Enfers à Toulon, Dijon et Versailles, Dialogues des Carmélites (Sœur Constance) à Avignon et Massy, concert Offenbach au Festival de Chartres…

 

Avec sa complice Anaït Serekian, c’est une grande soirée pour les amoureux de la voix qui s’annonce avec un triple répertoire : les chants sacrés, la mélodie et l'opéra.

 

 

TARIF A

Anaït Serekian joue Tchaïkovsky

Pauline Courtin chante Barbarina des Noces de Figaro

 

Vendredi 4 août

 

Sur les hauteurs de Bouchier, Saint-Martin-de-Queyrières, 10h00.

Randonnée musicale.

« Chœur L’Escabòt » des vallées piémontaises italiennes (chants traditionnels occitans)

 

Une double passion pour le chant traditionnel et la question occitane a amené des chanteurs amateurs et notamment Fabrizio Simondi et Sergio Berardo, des vallées de Grana et de Stura du Piémont italien, à créer en août 1999 un groupe choral à voix mixtes, L’Escabot (« le groupe » en occitan). Le chœur propose des pièces puisées exclusivement dans l’immense répertoire de la tradition populaire cis- et transalpine, directement liée à l’inspiration des troubadours. Un répertoire occitan qui va des vallées du Piémont Italien, jusqu’à la Provence, le Languedoc et la Gascogne.

 

La passion et l’énergie du groupe « L’Escabot » témoigne bien du renouveau et de l’intérêt pour le chant choral. Il s’inscrit bien dans une prise de conscience collective des populations des vallées piémontaises sur la question occitane. Proches de chez nous, dans les vallées de Vaïra et de Maraita, la langue occitane (sous sa forme vivaro-alpin ou gavot) est encore parlée par près de 50% de la population. Des « Valadas » qui ressemblent, par leur système agricole et culturel, au Queyras d’il y a plus de 50 ans.

 

L’hymne occitan « Se chanta » attribué à Gaston Phébus au XIVe siècle et qui est encore très chanté dans les « Valadas » traduit toute l’histoire et la sensibilité de ces communautés réunies par-delà les montagnes et même bien au loin par la mer et l’océan.

 

 

GRATUIT

 

Lundi 7 août

 

Église Sainte-Marthe Puy-Saint-Vincent, 20h30

Période classique