DEBUSSY : Images, Livre 1

Reflets dans l'eau - Hommage à Rameau - Mouvement

 

C’est en 1905 que Debussy publie les Images, trois albums dont les deux premiers sont écrits pour le piano et le troisième pour l’orchestre. Conformément à l’équilibre ternaire cher à l’auteur, chacun de ces trois recueils comporte trois pièces.

 

Dans Reflets dans l’eau, Debussy retrouve ce don de libérer la puissance d’envoûtement de l’âme des choses, en écrivant sous la dictée d’une nappe d’eau une symphonie de clapotis, de remous, de miroitements et de transparences. Les définitions de l’impressionnisme en peinture s’appliquent ici admirablement à la musique et Leymarie ne nous met-il pas en présence de Reflets dans l’eau lorsqu’il nous invite à voir dans les Nymphéas de Claude Monet « un bassin où veille la prunelle des fleurs, qui devient miroir magique de l’Univers et se prête à toutes les métamorphoses de la lumière » ?

 

Tout différent est l’Hommage à Rameau. On sait que l’auteur des Indes Galantes représentait pour Debussy le meilleur garant de la tradition musicale française qu’il se piquait de prolonger lui-même à travers les siècles. De la même façon, Ravel devait, treize ans plus tard, accomplir un tel geste de piété en écrivant son Tombeau de Couperin et ceci en renonçant lui aussi aux attraits faciles d’un simple plagiat d’écriture au profit d’une expression usant des plus audacieuses conquêtes harmoniques de notre époque. L’Hommage à Rameau est la méditation d’un artiste d’aujourd’hui devant la tombe du génial compositeur mathématicien. Ce recueillement exprimé par un mouvement de sarabande est baigné d’une mélancolie pleine de noblesse et constitue un émouvant témoignage de déférence et d’admiration.

 

Avec Mouvement, on est emporté par un de ces accès d’ivresse digitale auxquels était parfois sujet l’auteur de la Toccata, des Tierces Alternées ou de Poissons d’Or. Mi sérieux, mi espiègle, Debussy laisse ici la bride sur le cou à ses mains de virtuose qui galopent sans retenue sur la piste d’ivoire, se livrant çà et là, à toutes sortes de bonds, d’entrechats, de sauts d’obstacles parfaitement maîtrisés soumettant magistralement la technique moderne du clavier aux griseries du vent, du risque et de la vitesse.

 

Source : Société de Musique de Chambre de Marseille

 

Téléchargez ce texte

DEBUSSY Images livre 1.pdf
Document Adobe Acrobat 522.2 KB

Reflets dans l'eau par Fanny Azzuro...