SCHUMANN Pièces pour piano

Scènes d'enfants 

 

Durée d'exécution : 15 minutes environ

 

Scènes d'enfants (Kinderszenen), op. 15, est une œuvre pour piano de Robert Schumann écrite en 1838 et composée de treize courtes pièces. Malgré son titre, elle ne s'adresse pas à des enfants, mais elle a, selon les termes de Schumann, été conçue « par un grand enfant », comme « souvenir pour des personnes qui ont grandi ».

La partition date d'une période tourmentée de la vie du musicien, contrastant ainsi avec le caractère apaisé de l'œuvre, où Schumann, amoureux de Clara Wieck, se voit refuser sa main par son père. Cette année voit également naître plusieurs chefs-d'œuvre pianistiques dont ses Kreisleriana, contrastant par leur caractère tourmenté.

En envoyant ce recueil à Clara, Schumann écrit : « Est-ce une réponse inconsciente au sens des mots que tu m’écrivais un jour : tu me fais parfois l’effet d’un enfant ! S’il en est ainsi, tu verras que les ailes ont poussé à cet enfant... Tu prendras sans doute plaisir à jouer ces petites pièces, mais il te faudra oublier que tu es une virtuose. (...) Il faudra te garder des effets, mais te laisser aller à leur grâce toute simple, naturelle et sans apprêt ».

 

Les titres n'ont été donnés qu'a posteriori par le compositeur:

 

1. Gens et pays étrangers (Von fremden Ländern und Menschen) en sol majeur

2. Curieuse histoire (Kuriose Geschichte) en ré majeur

3. Colin-maillard (Hasche-Mann) en si mineur

4. L'enfant suppliant (Bittendes Kind) en si mineur

5. Bonheur parfait (Glückes genug) en ré majeur

6. Un évènement important (Wichtige Begebenheit) en la majeur

7. Rêverie (Träumerei) en fa majeur

8. Au coin du feu (Am Kamin) en fa majeur

9. Cavalier sur le cheval de bois (Ritter vom Steckenpferd) en do majeur

10. Presque trop sérieusement (Fast zu ernst) en sol dièse mineur

11. Croquemitaine (Fürchtenmachen) en sol majeur

12. L'enfant s'endort (Kind im Einschlummern) en mi mineur

13. Le poète parle (Der Dichter spricht) en sol majeur

 

Scènes de la forêt

 

Waldszenen (Scènes de la forêt, ou Scènes des bois, ou Dans la forêt), op. 82, est un recueil de neuf petites pièces pour piano composées par Robert Schumann en 1849. Le recueil est dédié à Annette Preufser.

 

Chacune de ces neuf pièces a un titre, tout comme chacune des Scènes d'enfants op. 15 :

  • 1.       Eintritt (Entrée), Si bémol majeur 
  • 2.       Jäger auf der Lauer (Chasseur aux aguets), Ré mineur 
  • 3.       Einsame Blumen (Fleurs solitaires) Si bémol majeur 
  • 4.       Verrufene Stelle (Lieu maudit), Ré mineur 
  • 5.       Freundliche Landschaft (Paysage souriant), Si bémol majeur 
  • 6.       Herberge (À l’auberge), Mi bémol majeur 
  • 7.       Vogel als Prophet (L’Oiseau-prophète), Sol mineur 
  • 8.       Jagdlied (Chant de chasse), Mi bémol majeur 
  • 9.       Abschied (Adieu), Si bémol majeur

 

      Dans le style simple et harmonieux qui lui est caractéristique, Robert Schumann décrit avec poésie une promenade faite de tableaux, où vogue un esprit d'enfant habituel dans sa musique. On y trouve l'amusement (Paysage souriant, Chant de chasse), le faux sérieux (Lieu maudit, Chasseur aux aguets), la tendresse (Entrée, À l'auberge, Adieu), l'émerveillement onirique (Fleurs solitaires) et jusqu'à la fascination, L'Oiseau-prophète, la pièce la plus étrange du recueil, qui entreprend d'imiter un chant d'oiseau, fait en effet preuve d'une pureté qui préfigure les futurs efforts de Maurice Ravel (Oiseaux tristes dans les Miroirs, Trois oiseaux du paradis) et d'Olivier Messiaen (Catalogues d’oiseaux, Oiseaux exotiques, Réveil des oiseaux…) en la matière.