DVORAK Sérénade pour cordes op 22


Moderato

Tempo di valse

Scherzo Vivace

Larghetto

Finale - Allegro vivace

 

La sérénade pour cordes ou sérénade pour cordes en mi majeur B. 521 (opus 22) est une sérénade pour orchestre à cordes, en cinq mouvements, composée au printemps 1875 par le compositeur tchèque Antonín Dvořák (1841-1904). Créée le 10 décembre 1876 au Théâtre national de Prague, elle est l'une de ses œuvres orchestrales les plus populaires à ce jour (en particulier son deuxième mouvement Tempo di valse).

 

Après avoir occupé 10 ans le poste d'alto solo de l'orchestre du Théâtre national de Prague, où il joue le répertoire lyrique et symphonique européen sous la baguette de chefs d'orchestre prestigieux tels Richard Wagner, Bedřich Smetana, ou Franz Liszt et après avoir composé ses premières œuvres ambitieuses à partir de 1865, Dvořák démissionne de l'orchestre en 1871 pour se consacrer à la composition musicale. Il vit de leçons particulières qu'il donne et d'un poste d’organiste d’église. Ses premiers succès locaux et débuts de notoriété de compositeur de 1873 lui valent l'obtention durant cinq ans d'une confortable bourse d'étude d'État de l'Empire austro-hongrois (dont son ami Johannes Brahms de Vienne est membre du jury). Âgé de 33 ans en 1875, il épouse son élève au piano Anna Čermáková, dont naît le premier de leurs neuf enfants. Il compose alors cette sérénade pour cordes en une douzaine de jours (du 3 au 14 mai) imprégnée de son bonheur de vivre de cette période heureuse de sa vie, et du romantisme allemand et slave de son époque dont il est l'un des maîtres (vie musicale à l'époque romantique).

 

Son Tempo di valse est un mélange de gaieté, de mélancolie, de valse, et de mazurka slaves de ses origines. Il compose durant cette même année prolifique sa symphonie nº5, son quintette pour cordes n°2, son trio de piano n°1, son grand opéra Vanda, ses duos de Moravie..., et retravaille, amende, multiplie les corrections de nuances, et les coupures de partition de sa sérénade jusqu'à sa publication en 1879 par l’éditeur allemand berlinois Bote & Bock (il compose avec succès à cette période une seconde Sérénade en ré mineur, op. 44 - dite Grande sérénade - en 1877).

 

(Source : Wikipedia)

Le Tempo di valse...